Colette et ses clous

> samedi 5 mai, 15h00 et dimanche 6 mai, 14h00

Colette Sauter-Emery demande à ces tiges de métal de former grappe avec leurs têtes blotties l’une contre l’autre, pour l’aider à cummuniquer ses émotions. Il y a dans ce moyen d’expression tout proche du bas-relief, un côté artisanal, une passion du geste répété à l’infini, un amour du matériau noble…

Les clous de Colette sont un maillon qui s’inscrit dans le mouvement de notre temps. Il y pénétre d’un pas ferme, appuyé sur tout ce qu’il a puisée de solide dans une formation classique dont la rigueur constitue la force maîtresse.

 

Comments are closed.